« L’Australie à vos fenêtres »: une belle initiative dans les villages français pour fêter la journée Anzac

24 avril 2020 | Actualités entreprise | By Annuaire_pros | 0 Comments

La journée Anzac d’aujourd’hui ne sera pas comme les autres en Australie. Cette année, il n’y aura pas de Dawn Services, de célébrations ou d’hommages pour honorer les soldats de l’ANZAC qui ont donné leur vie pendant la Première Guerre mondiale.

Une initiative verrouillée pour rendre hommage aux soldats australiens

Sur le territoire du Val de Somme, composé de quelques dizaines de petites villes, les habitants ne se laisseront pas abattre par les circonstances. Grâce à une initiative sincère nommée «L’Australie à vos fenêtres», plusieurs villes du département de la Somme rendront hommage aux jeunes soldats australiens qui se sont battus pour défendre la France.

Des dizaines de drapeaux australiens, de jouets de koala et de dessins de kangourous orneront les fenêtres des maisons pour égayer ce qui a été un mois autrement difficile.

Mairie de Le Hamel

Pour les habitants des villages participants, l’opération a été un moyen personnel de rendre hommage à l’Australie tout en respectant le verrouillage induit par le COVID-19.

«Notre devoir est d’enseigner et de partager»

Stéphane Chevin est le maire de Le Hamel, une ville de 500 habitants où des centaines de soldats australiens se sont battus il y a plus d’un siècle. Il est également président de l’office de tourisme du Val de Somme.

«Ma femme Nicole et moi nous sentons profondément attachés à l’Australie, même si nous ne l’avons jamais été! Il était évident pour nous d’organiser cette opération. »»

Depuis le 1er avril, l’office de tourisme du Val de Somme est décoré de drapeaux australiens, de jouets et d’objets offerts en cadeau par des Australiens en visite dans la ville. Pour Stéphane, c’était un devoir de rendre hommage à l’Australie pour la journée Anzac.

«En tant que maire, et en tant que président de l’office de tourisme du Val de Somme, il m’incombait de promouvoir notre« devoir de mémoire », comme on dit, auprès de ceux qui ont perdu la vie pour nous à près de 17 000 km de leurs familles. . « 

Le maire n’aime pas l’expression «devoir de mémoire». «Notre seul devoir est d’enseigner et de partager», dit-il.

Enseigner et partager, c’est ce que Le Hamel fait toute l’année. «Chaque année, nous invitons les élèves de notre école et leurs professeurs à devenir les ambassadeurs du Val de Somme. Ils visitent le mémorial de Villers Bretonneux, un monument construit en l’honneur des soldats australiens. Ils se rendent également au Sir John Monash Center, un musée interactif récemment ouvert qui explique l’implication de l’Australie dans la guerre. Ces jeunes enfants gardent vivante la mémoire des soldats australiens, alors qu’ils la partagent avec leurs amis et leur famille. »

D’innombrables invités australiens visitent cette petite ville chargée d’histoire australienne. «De nombreux Australiens se rendent au Hamel chaque année. Ils viennent généralement rendre hommage à un parent qui a combattu ici. Cette année, nous avons eu l’honneur d’accueillir la belle-fille d’Henry Dalziel. Il a combattu au Hamel et a reçu la Croix de Victoria, la plus haute distinction du système britannique d’honneurs. »

Comme chaque année, Stéphane Chevin et sa femme passeront un peu de temps dans la cuisine, à préparer des biscuits Anzac traditionnels, selon la recette que leur ami australien leur a partagée il y a des années. « Pour célébrer le jour de l’Anzac, ma femme et moi participons à » L’Australie à vos fenêtres « , mais nous préparerons également nos célèbres biscuits Anzac, grâce à la recette de notre ami. Nos biscuits sont maintenant bien connus de nombreux Australiens! »

Malgré les circonstances actuelles, Stéphane Chevin reste optimiste. «Après la crise, nous espérons que nous pourrons enfin voyager en Australie et rendre visite aux nombreux amis australiens que nous nous sommes faits au cours des 20 dernières années au Hamel. »

«Villers-Bretonneux est la ville la plus australienne de France»

Aude vit à Villers-Bretonneux depuis 12 ans. Cette année, elle participe également à «L’Australie à vos fenêtres».

«Je suis arrivé à Villers-Bretonneux en 2008. À l’époque, c’était le premier service Dawn au Australian National Memorial. Depuis 12 ans, je n’ai manqué aucun service Dawn! »

Aude travaille dans le tourisme. Au fil des ans, elle a découvert l’histoire de l’Australie et s’est sentie profondément attachée au pays. «Mon travail est lié au tourisme et à l’histoire. Cela m’a fait me sentir très proche des adorables Australiens, et j’ai développé un grand intérêt pour notre
histoire commune. « 

C’est avec résignation qu’Aude restera à la maison pour la journée Anzac pour la première fois en 12 ans. «Cette année, je ne pourrai pas me tenir devant le mémorial et ressentir les émotions de la cérémonie. Cependant, c’était un devoir pour ma famille de participer à «L’Australie à vos fenêtres».

Aude et ses enfants ont grandement décoré leurs fenêtres et balcons. « Les coquelicots, les drapeaux australiens et les petits koalas et kangourous qui nous ont été donnés par les Australiens en visite au fil des ans ont égayé nos fenêtres. »

Selon Aude, c’est une façon très personnelle de rendre hommage aux soldats australiens. «Pour nous vivant à Villers-Bretonneux, il nous semble que nous sommes responsables de garder en vie la mémoire de tous les soldats australiens qui ont combattu ici. C’est aussi un moyen de donner de l’espoir à tous les Australiens qui prévoyaient de nous rendre visite cette année. »

Après 12 ans à Villers-Bretonneux, Aude a rencontré des centaines d’Australiens, impressionnés par la présence de l’Australie dans la ville.

«Villers-Bretonneux est la ville la plus australienne de France. Si vous visitez, vous traverserez la rue Victoria et remarquerez des enfants sortant de l’école de Victoria. Vous voudrez peut-être prendre un long noir au Café Melbourne, ou manger une noix de coco à Snack Sydney, sans parler du club Koala et de l’association Flying Kiwis. Il serait difficile de ne pas penser à l’Australie ici! »

Alors que la journée Anzac d’aujourd’hui ne ressemblera à aucune autre, une chose est sûre: l’Australie restera dans les mémoires en France.

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*