École publique Killarney Heights et FANS – un partenariat de 20 ans d’enseignement du français sur la côte nord de Sydney

10 juillet 2020 | Actualités entreprise | By Annuaire_pros | 0 Comments

L’école publique Killarney Heights gère un programme bilingue depuis 1999. Le programme est géré par FANS – l’Association francophone de la Côte-Nord.Entretien avec Anne Bentley, directrice générale de l’Association.

Anne, vous êtes la directrice générale de FANS. Pouvez-vous nous en dire plus sur le but de l’Association et son rôle?

FANS est une association à but non lucratif. Il a été créé en 1998 dans le but de promouvoir la langue française sur la rive nord de Sydney. Son rôle principal est la gestion d’un programme bilingue dispensé au sein d’une école primaire: Killarney Heights Public School. Le programme a débuté en 1999 avec une vingtaine d’étudiants dans une même classe. Nous avons maintenant plus de 600 étudiants dans le programme et l’année dernière, l’association a célébré son 20e anniversaire.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’histoire de l’association? Comment est-ce arrivé?

Un groupe de parents voulait que leurs enfants gardent la langue française et une partie de leurs racines – étant des familles multiculturelles, ils savaient qu’en intégrant l’école primaire, les enfants adopteraient rapidement l’anglais et ne conserveraient pas le français. Ce groupe de parents a approché le ministère de l’Éducation de la Nouvelle-Galles du Sud avec leur projet, et ce dernier leur a suggéré quelques écoles. En 1999, la première classe bilingue a été créée à l’école publique Killarney Heights. Vous avez mentionné 600 étudiants en 2019. C’est un chiffre important!Oui en effet! Nous sommes très satisfaits du nombre d’étudiants. En 2020, nous avons près de 630 élèves de la maternelle à la 6e année. L’école compte près de 700 enfants avec une capacité allant jusqu’à 750 grâce à un nouveau bâtiment prêt pour 2021. C’est donc 90% de l’école qui participe au programme bilingue.

Et à qui s’adresse le programme?

Familles francophones, mais aussi toutes les autres familles qui souhaitent que leurs enfants apprennent une autre langue dès leur plus jeune âge.Nous avons deux volets au programme: un volet francophone et un volet anglophone.Les élèves francophones sont des enfants dont au moins un parent parle français à la maison. . Ils ont entendu la langue dès leur plus jeune âge et ont été exposés au français avant de commencer l’école. Les élèves inscrits dans le courant anglophone sont des enfants sans exposition préalable au français. Le programme offre aux étudiants une merveilleuse occasion d’apprendre une langue supplémentaire de la maternelle à la 6e année.

Comment fonctionne le programme pendant les heures de classe? Existe-t-il différentes classes pour différents groupes?

Toutes les classes de l’école sont bilingues. Cela signifie qu’ils ont tous des étudiants francophones et anglophones, ainsi que des étudiants non inscrits au programme. Ces enfants ne font pas partie du programme mais sont inscrits à l’école car c’est leur école locale. L’enseignant de français entre en classe lorsque c’est le temps alloué au français dans l’horaire. Il ou elle enseignera une leçon aux élèves anglophones, par exemple, pendant que les autres élèves sont avec le professeur ou travaillent de façon indépendante. Ensuite, il y a une rotation des groupes. Ainsi, chaque enfant anglophone ou francophone aura eu la leçon ou les exercices en français et en anglais. Cela permet au professeur de français d’adapter le niveau de la langue et aux enfants de travailler en petits groupes.

Vous avez commencé à répondre à la question suivante… Comment fonctionne le programme en général?

Le français fait partie intégrante de toute journée scolaire ici. Les enfants auront leurs leçons habituelles, qui suivent le programme de l’école primaire de la Nouvelle-Galles du Sud. Une partie du programme sera dispensée en français selon le calendrier établi par l’école et les enseignants. Par exemple, ils pourraient faire des mathématiques ou des sciences en bilingue ou en français. Il y a des moments d’enseignement bilingue: lorsque les deux professeurs enseignent toute la classe et donnent une leçon ensemble mais à tour de rôle; et des moments pour enseigner uniquement en français en petits groupes. Nous savons que la connaissance du contenu est transférable d’une langue à l’autre. Les enfants apprennent donc le programme australien suivi par toutes les écoles publiques de NSW, mais ils le font en français et en anglais.

Vous avez mentionné le programme d’études NSW lorsque vous travaillez dans une école publique australienne. Y a-t-il de la place pour enseigner la langue française elle-même?

Bien que la priorité soit donnée à l’enseignement du programme NSW de l’école primaire, nous avons également des moments pour enseigner le français plus directement. Pour toute grammaire, conjugaison, etc., les élèves du volet francophone bénéficient de 45 minutes de français intensif obligatoire, deux fois par semaine avant l’école, à partir de la première année. Les élèves du volet anglophone ont également la possibilité de suivre un cours intensif de français avant l’école, mais ils doivent s’inscrire à cette classe en plus du programme bilingue initial.

Si une famille s’intéresse à ce programme, comment peut-elle inscrire son enfant?

Les inscriptions au programme bilingue sont ouvertes chaque année en mai jusqu’à la fin août pour la prochaine année scolaire. Nous prenons actuellement les inscriptions pour la maternelle 2021. L’inscription est un processus en deux parties: une demande en ligne auprès de FANS et une inscription du ministère de l’Éducation en contactant l’école. Toutes les demandes concernant des zones hors bassin versant sont soumises à un panel pour examen.

Y a-t-il un coût pour s’inscrire et participer au programme?

Oui, il y a un coût qui varie selon que vous vous inscrivez en tant qu’étudiant francophone ou anglophone. Nous n’avons pas encore défini les frais pour 2021. Nous sommes une association à but non lucratif et tous les revenus sont réinvestis dans les activités de l’Association. Les frais d’inscription sont principalement utilisés pour embaucher des enseignants.

Au début de notre entretien, vous avez dit «le rôle principal de l’association est la gestion du programme». Quelles sont les autres activités couvertes par FANS?

Nous visons à promouvoir la langue et la culture françaises sur les plages du nord de Sydney. Avec le programme, nous avons une grande communauté de francophones et de francophiles. Pour essayer de rassembler ces communautés, nous organisons des événements sociaux et des activités pour nos membres: réunions de nouvelles familles, soirée-questionnaire, soirée dansante, soirée raclette, etc. Nous organisons également notre marché français qui a lieu chaque année en novembre. Les doigts croisés, les restrictions actuelles le permettent, nous le retiendrons cette année. Il s’agit de notre événement le plus important de l’année pour amasser des fonds pour le programme bilingue de l’école. Elle est attendue avec impatience par l’ensemble de la communauté – plus de 9 000 personnes ont visité l’année dernière!

On croise les doigts en effet. Et pour plus d’informations sur le programme bilingue?

Sur notre site Internet: www.fanssydney.org, via la page d’inscription qui explique le processus en détail, les tarifs, etc. Sinon, vous pouvez nous contacter au 02 9451 4185 ou par mail: [email protected]

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*